Bienvenue sur les Terres des Vaucansons
 
AccueilS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 Une singulière rencontre....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une singulière rencontre....   Ven 29 Sep - 17:33

Max se promenait en forêt avec son intendant, un brave homme qui habitait non loin de Vienne, mais qui ne connaissait pas assez le domaine au goût du Seigneur. Ne pouvant se résoudre à se séparer de son franc-parler et de son efficacité, Max s'était mis en devoir de l'instruire plusieurs heures par jours en visitant chaque recoin du domaine. Depuis deux jours, ils visitaient le bois Chevrier, frontière avec le domaine du baron de Saint-Priest, un endroit plutôt sombre, dense et humide mais où le Seigneur aimait à venir se promener et chasser de temps à autre....
Max venait de percevoir un bruit sur la droite du chemin et il avait aussitôt intimé à son intendant l'ordre de se taire. Ils s'avancèrent prudemment dans les buissons et virent un sanglier énorme qui grattait la terre à la recherche de quelques glands ou châtaignes.... L'intendant jeta un regard craintif au Seigneur qui comprit son bras droit: les paysans s'étaient justement plains qu'une bête ravageait leurs champs et avaient demandé au Seigneur de les en débarasser. Mais il était hors de question qu'un homme seul s'attaque à une telle bête. Celà aurait relevé du suiscide. Remerciant Aristote de leur avoir évité d'être repéré par le sanglier, les deux hommes s'apprêtaient à rebrousser chemin en silence lorsqu'une flêche siffla, partant de leur droite, et alla se ficher dans l'oeil du sanglier, le blessant mortellement. Mais la bête, rendue folle de râge par la blessure leva la tête, tourna sur elle même puis fonça droit vers l'endroit d'où était partie la flêche. Elle ne l'atteignit jamais. Une seconde flêche se planta dans son flanc et une forme hirsute jaillit des buissons, un épieu à la main, esquiva le sanglier aveuglé et l'acheva d'un coup formidable porté juste derrière les oreilles. Max ne parvenait pas à le croire. Cet chose semblait humaine, mais elle était doté d'une précision à l'arc, d'un sang froid et d'une force remarquable, que Max avait rarement vu chez ses concitoyens, surtout réunis en la même personne. L'homme, puisque c'en était un, s'accroupit en leur tournant le dos et entreprit de dépecer la bête avec un couteau qu'il sortit d'un étui à sa ceinture. Max sortit sans bruit des buissons, suivi de près par son intendant qui avait ramassé une grosse branche. Max fit quelques pas dans la clairière, puis, brandissant son épée, il fit un grand bond en avant qui le projeta juste derrière le colosse, la pointe glacée de l'arme effleurant sa nuque. Surpris, l'homme fit un saut prodigieux en avant, roulant par dessus la bête morte, puis il se redressa et jaugea rapidemment ses adversaires. L'intendant poussa un cri appeuré. Il n'était pas homme d'action.Empoignant l'épieu, la brute se rua sur Max qui l'esquiva d'un violent coup de reins, se déséquilibrant au passage. Le géant se retourna et se prépara à refoncer sur Max. Celui ci éleva son épée, prêt à parrer un coup violent. Mais comme l'homme s'apprêtait à charger, il reçu un avertissement.

Ne bouge plus mon gaillard, tu es fait!!
Surpris, il se retourna et vit que trois charbonniers et un bûcheron étaient venus prêter main forte à leur Seigneur aux cris de l'Intendant. Ils étaient bien bâtis et n'auraient sans doute pas de mal à le maitriser. Ne pouvant se résoudre à être capturé, l'homme se rua désepérément sur les nouveaux venus. Mais Max profita de ce changement d'objectif pour envoyer une pierre à la tête de l'assaillant qui chancela sous le choc. Le bûcheron en profita pour l'attraper à bras le corps, bientôt rejoint par ses colègues charbonniers qui le ligottèrent fermement et le jetèrent au sol, aux pieds de Max. Celui ci remercia vivement les quatres hommes et les convias à le raccompagner à la maison forte. Ils accèptèrent et chargèrent l'homme sur leurs robustes épaules, puis partirent en direction de la demeure seigneuriale.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une singulière rencontre....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une amitié singulière [PV]
» Une amitié singulière [PV Honeyy]
» L'intendant est une personne singulière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de la famille Vaucanson :: Lyonnais Dauphiné :: Vicomté de Chandieu :: Seigneurie de Mions :: Les Terres de Mions :: Le Bois Chevrier-
Sauter vers: